Catégories : Blog|

À propos de l'auteur : sarah magique

Partagez cet article
Catégories : Blog

Auteur

sarah magique

Partagez

jardin-foret-en-permaculture

Dans l’univers de la permaculture, l’harmonie entre l’homme et la nature prend racine dans le concept de jardin forêt, une symbiose parfaite d’agroforesterie et de biodiversité. Cet espace, à la fois potager et verger, s’épanouit grâce à un design méticuleux qui respecte chaque strate de la vie. À travers ce livre de la nature, les lecteurs découvrent une variété infinie de plantes comestibles, des champignons aux herbes vivaces, constituant un stock vital pour notre alimentation.

Le travail de conception d’un tel espace requiert une attention particulière aux détails, depuis le choix des espèces jusqu’à leur disposition spatiale. Le design en permaculture n’est pas seulement un travail esthétique; c’est une démarche éthique visant à créer un équilibre durable entre les besoins humains et la santé de notre planète. En intégrant des pratiques d’agroforesterie, on favorise la diversité et la résilience d’une forêt nourricière, où chaque élément, du sol aux cimes des arbres, joue un rôle crucial.

Les avis sur cette approche sont unanimes : elle représente une solution tangible face aux défis environnementaux actuels. Le potager en permaculture, enrichi de plantes comestibles vivaces et de champignons sauvages, devient un modèle de durabilité. Le verger, avec ses fruitiers et ses strates d’arbustes, démontre que l’agriculture et la nature peuvent coexister en harmonie.

Ce livre sur la permaculture invite ses lecteurs à redéfinir leur rapport à la terre. Il souligne l’importance du stock génétique des plantes comestibles et des techniques d’agroforesterie pour l’avenir de nos forêts et potagers. C’est un appel au travail conscient et respectueux de la terre, un manifeste pour une alimentation et une agriculture renouvelées, où le design de nos espaces de vie joue un rôle central dans la préservation et l’enrichissement de notre environnement.

jardin-foret-en-permaculture

Tables des matières

  • Les fondations d’un jardin forêt en permaculture
    • L’essence du jardin forêt en permaculture
    • Observer et comprendre votre environnement local
  • Planter pour la biodiversité : les arbres au cœur du jardin forêt en permaculture
    • Noisetiers : les gardiens rustiques du jardin forêt
    • Les arbres fruitiers autofertiles : piliers d’autonomie
    • Pêchers et abricotiers : rapidité de croissance et abondance
  • La terre du jardin forêt en permaculture : techniques et stratégies
    • Sélection et agencement des végétaux dans le jardin forêt en permaculture
    • Préserver le sol et optimiser les ressources
    • Stratégies de plantation pour une croissance accélérée
  • Companions planting dans le jardin forêt en permaculture : maximiser les synergies
    • Cultiver sous et autour des arbres fruitiers
    • Le rôle crucial des plantes compagnes dans un jardin forêt en permaculture
    • Alliacées et fraisiers : les alliés du cerisier
  • Vers l’autosuffisance et au-delà
    • Fruits et noisettes à volonté : l’abondance à votre portée
    • De l’observation à l’action : appliquer les principes de permaculture
    • Inspirer la communauté : partager les savoirs et les récolte

Les fondations d’un jardin forêt en permaculture

jardin-foret-en-permaculture-fondations

L’essence du jardin forêt en permaculture

Se lancer dans la création d’un jardin forêt en permaculture, c’est embrasser une vision où l’homme et la nature collaborent en harmonie. Cette approche, à la fois ancestrale et innovante, repose sur la compréhension profonde des cycles naturels et leur intégration dans nos espaces de vie. Un jardin forêt en permaculture n’est pas simplement un espace vert ; c’est un écosystème vivant, diversifié, qui évolue et prospère au fil du temps.

Observer et comprendre votre environnement local

Avant de plonger les mains dans la terre, prenez un moment pour observer. Chaque jardin, chaque parcelle de terre, détient son propre microclimat, ses espèces endémiques, ses atouts et ses défis. Comprendre votre environnement local est crucial pour réussir votre jardin forêt. Cela implique de noter les zones ensoleillées, les endroits exposés au vent, les sols humides ou secs. Mais aussi, d’identifier les plantes et les animaux qui habitent déjà l’espace. Ce sont eux qui vous donneront les premières indications sur la santé de votre écosystème.

“S’inspirer de la nature”

En permaculture, nous tirons parti de ce que la nature nous offre. Les “mauvaises herbes” que beaucoup s’empressent d’arracher peuvent révéler beaucoup sur la qualité de votre sol. Certaines indiquent un sol compacté, d’autres un sol riche en azote. Avant de changer l’environnement, apprenez de lui. Ces plantes, souvent considérées comme indésirables, jouent un rôle dans la régénération et la protection du sol. Elles peuvent même devenir des alliées précieuses dans votre jardin forêt.

Le sol est le fondement de tout jardin forêt. Sa santé détermine la vigueur de vos plantes, la diversité des espèces et la productivité de votre écosystème. Plutôt que de le perturber par un labour, nous l’enrichissons. Utilisez des méthodes telles que le paillage, le compostage, et le bois raméal fragmenté pour nourrir votre sol. Ces techniques imitent les processus naturels de décomposition et favorisent une vie microbienne riche, essentielle à un sol fertile.

“Créer avec la nature, non contre elle”

Votre plan d’action doit tenir compte des spécificités de votre environnement. Par exemple, si votre terrain est sujet aux vents forts, envisagez de planter des haies brise-vent avec des espèces locales. Non seulement elles protégeront vos cultures plus délicates, mais elles offriront aussi refuge et nourriture à la faune locale.

Chaque élément de votre jardin forêt doit être pensé en termes de fonction multiple. Les arbres fruitiers autofertiles comme les pêchers ou les abricotiers apportent nourriture, ombrage, et structure au jardin. Sous leur couvert, un sous-bois de plantes compagnes telles que les alliacées ou les fraisiers crée un tapis vivant qui protège et nourrit le sol, tout en offrant une récolte diversifiée.

En permaculture, l’eau est une ressource précieuse qu’il faut gérer avec soin. Observer comment l’eau circule naturellement sur votre terrain peut vous aider à concevoir des systèmes de récupération et d’irrigation efficaces, qui minimiseront votre besoin d’arrosage. Des solutions comme les bassins de rétention, les systèmes de goutte-à-goutte, ou le mulching permettent de conserver l’humidité là où elle est nécessaire, sans gaspillage.

L’interconnexion entre les éléments de votre jardin crée un réseau de vie, où chaque organisme, de la plus petite bactérie du sol aux arbres fruitiers, joue un rôle vital. Cette synergie est le cœur battant de votre jardin forêt en permaculture.

Envisagez-vous de transformer votre jardin traditionnel en un oasis de biodiversité ? Si l’idée de cultiver en harmonie avec la nature vous séduit, vous découvrirez bientôt qu’il existe une infinité de possibilités pour enrichir votre environnement. Mais comment débuter un tel projet, et surtout, quels arbres choisir pour ancrer votre jardin forêt en permaculture ? Restez avec nous, car nous allons explorer ensemble les variétés d’arbres qui constitueront la colonne vertébrale de votre éden personnel.

Sélection d’arbres pour débuter votre jardin forêt en permaculture

Nom de l’arbre Type Description courte Avantages clés Liens pour plus d’informations
Arbres et arbustes de La Forêt Nourricière Divers Sélection recommandée par La Forêt Nourricière pour une permaculture tempérée, axée sur la synergie végétale et l’autosuffisance. Adaptés au climat tempéré, favorisent la biodiversité et l’autosuffisance alimentaire. La Forêt Nourricière
Noisetier Arbuste Rustique et facile à cultiver, se développe bien jusqu’à 1500 m d’altitude. Pousse rapide, produit abondamment des noisettes. Saine Abondance
Pêcher Arbre fruitier Petit arbre fruitier à croissance rapide, idéal pour les jardins forêt en climats tempérés. Autofertile, fournit des fruits en 3 à 5 ans, résistant aux maladies. Gammvert
Abricotier Arbre fruitier S’adapte à de nombreux sols, résistant à la sécheresse. Autofertile, produit des fruits savoureux et est résistant aux conditions climatiques variées. Gerbeaud
Figuier Arbre fruitier Un des arbres fruitiers les plus rapides à croître, adapté aux climats chauds. Mise à fruit rapide, nécessite peu d’entretien, résistant à la sécheresse. Gammvert
Framboisier Arbuste Plante vivace produisant des framboises, adaptée pour les sous-bois des jardins forêt. Autofertile, produit des fruits sur plusieurs saisons, attire les pollinisateurs. Gerbeaud

Planter pour la biodiversité : les arbres au cœur du jardin forêt en permaculture

jardin-foret-en-permaculture-arbres

Noisetiers : les gardiens rustiques du jardin forêt

Les noisetiers incarnent l’essence même de la permaculture par leur rusticité, leur générosité en fruits, et leur capacité à prospérer dans des conditions diverses, jusqu’à 1500 mètres d’altitude. Leurs fleurs discrètes, mâles et femelles cohabitant sur le même arbre, sont un spectacle de la nature souvent méconnu mais essentiel à la biodiversité de nos jardins. Ces arbres ne se contentent pas de fournir de délicieuses noisettes; ils jouent un rôle crucial dans la préservation de la biodiversité, offrant nectar et pollen aux insectes auxiliaires durant les périodes creuses de l’année.

“Un refuge pour la faune”

Adopter des noisetiers, c’est contribuer à un écosystème vivant toute l’année. En fleurissant dès les premiers signes du printemps, ils soutiennent les pollinisateurs, assurant ainsi une meilleure pollinisation des autres plantes de votre jardin et favorisant une régulation naturelle des ravageurs. La faune, des insectes aux oiseaux, trouve refuge et nourriture entre leurs branches, créant un véritable gîte quatre étoiles pour la biodiversité locale.

Les arbres fruitiers autofertiles : piliers d’autonomie

Dans l’univers de la permaculture, où chaque élément doit contribuer à l’autonomie et à la résilience du système, les arbres fruitiers autofertiles tiennent un rôle de premier plan. Les pêchers, abricotiers, citronniers, et autres variétés telles que les plaqueminiers et framboisiers, s’auto-pollinisent, réduisant ainsi la nécessité d’une pollinisation croisée. Cette caractéristique les rend particulièrement précieux dans un jardin forêt où l’espace ou les variétés pollinisatrices peuvent être limités.

Pêchers et abricotiers : rapidité de croissance et abondance

Le choix des espèces à intégrer dans votre jardin forêt doit également prendre en compte la rapidité de croissance et la précocité de fructification. À cet égard, pêchers et abricotiers se distinguent par leur croissance rapide et leur capacité à produire des fruits peu de temps après la plantation. Ces arbres, atteignant rapidement leur taille adulte, sont un atout pour tout jardinier désireux de voir son jardin forêt s’épanouir sans attendre.

“Des fruits dès les premières années”

La mise à fruit rapide de ces arbres est un avantage indéniable, permettant une production abondante et variée dès les premières années suivant leur plantation. Cela est particulièrement gratifiant dans un système permaculturel, où l’objectif est de créer un équilibre durable entre les besoins humains et la santé de l’écosystème.

La diversité des arbres fruitiers dans un jardin forêt ne se limite pas à leur potentiel productif ou à leur capacité d’auto-fertilité. Elle s’inscrit dans une vision plus large de création d’un habitat riche et accueillant pour toute forme de vie. En intégrant des noisetiers aux côtés de pêchers, d’abricotiers, et d’autres variétés autofertiles, vous favorisez l’émergence d’un écosystème complexe et résilient.

La question qui se pose maintenant est comment intégrer au mieux ces arbres au sein de votre jardin forêt pour maximiser les interactions bénéfiques et soutenir un développement harmonieux de l’ensemble de l’écosystème. Restez avec nous, car nous allons explorer ensemble des stratégies efficaces pour enrichir votre oasis de permaculture. Comment donc planter et agencer ces gardiens de la biodiversité pour qu’ils contribuent pleinement à l’abondance et à la diversité de votre jardin ? La réponse à cette question nous mènera vers des pratiques inspirées directement des principes de la permaculture.

Guide Pratique pour la Plantation d’Arbres Fruitiers en Permaculture

Espèce d’Arbre Fruitier Autofertile Temps jusqu’à Fructification Conditions Idéales de Croissance
Noisetier Oui (certains) 2-4 ans Sol bien drainé, ensoleillement partiel à plein
Pêcher Oui 3-5 ans Sol profond, riche, ensoleillement plein
Abricotier Oui 2-5 ans Sol léger, bien drainé, ensoleillement plein
Citronnier Oui 3-5 ans Sol bien drainé, protection du froid, ensoleillement plein
Plaqueminier (Kaki) Oui 3-6 ans Sol bien drainé, riche en humus, ensoleillement plein

La terre du jardin forêt en permaculture : techniques et stratégies

jardin-foret-en-permaculture-terre

Sélection et agencement des végétaux dans le jardin forêt en permaculture

L’élaboration d’un jardin forêt en permaculture débute par une étape essentielle : la sélection judicieuse des végétaux qui composeront cet écosystème. Cette démarche repose sur une profonde compréhension de l’environnement immédiat et sur la volonté de créer un espace où plantes, animaux et humains cohabitent en symbiose. La diversité des espèces sélectionnées doit refléter les multiples fonctions écologiques et répondre aux besoins alimentaires, esthétiques et écologiques des occupants du jardin.

“Diversité et complémentarité”

Dans un jardin forêt, chaque plante est choisie pour son rôle spécifique : certaines enrichiront le sol en azote, d’autres attireront les pollinisateurs ou repousseront naturellement les ravageurs. L’agencement de ces végétaux est tout aussi crucial. En imitant les strates d’une forêt naturelle, on favorise la création de microclimats et d’habitats variés, renforçant ainsi la résilience et la productivité du système.

Préserver le sol et optimiser les ressources

Le sol est le fondement même de la permaculture. Un sol sain et vivant est capable de soutenir une biodiversité riche, de stocker l’eau et de fournir aux plantes les nutriments dont elles ont besoin. La préservation de cette ressource précieuse passe par des pratiques telles que le paillage, l’emploi du bois raméal fragmenté et la culture sur buttes. Ces techniques minimisent l’érosion, conservent l’humidité et favorisent l’activité biologique dans le sol.

“Sol vivant, jardin florissant”

L’utilisation de compost maison et de purins de plantes enrichit le sol sans recourir à des intrants chimiques. Ces amendements naturels nourrissent le sol et, par extension, les plantes qui y poussent. L’adoption de systèmes de récupération d’eau de pluie et d’irrigation goutte-à-goutte permet de réduire la consommation d’eau, ressource de plus en plus précieuse et souvent gaspillée dans l’agriculture conventionnelle.

Stratégies de plantation pour une croissance accélérée

Pour accélérer la croissance dans un jardin forêt en permaculture, il est crucial de comprendre les interactions entre les plantes et de les utiliser à notre avantage. La plantation de légumineuses aux pieds des arbres fruitiers fournira une source naturelle d’azote, essentielle à la croissance de ces derniers. Les associations de plantes, basées sur leurs affinités et leurs besoins complémentaires, créent un environnement où les végétaux se soutiennent mutuellement, accélérant ainsi leur développement.

“Synergie végétale, clé de l’abondance”

Enfin, la succession des cultures et la rotation des plantes sont des pratiques qui empêchent l’appauvrissement du sol et la propagation des maladies. En planifiant soigneusement ces rotations, on assure une production continue et variée tout au long de l’année.

La mise en œuvre de ces stratégies requiert patience et observation, mais les récompenses sont à la mesure de l’effort : un jardin forêt en permaculture est un havre de paix et de biodiversité, un espace où la nature et l’humain se nourrissent mutuellement. En suivant ces principes, vous poserez les bases solides d’un écosystème durable qui vous nourrira, vous et les générations futures.

Plantes Compagnes : Répulsifs Naturels contre les Insectes Nuisibles

Association de Plantes Bénéfices Lien vers Ressource
Variétés gustatives, résistantes et productives Choix stratégique pour un jardin forêt nourricier La Forêt Nourricière
Légumineuses et arbres fruitiers Enrichissent le sol en azote, améliorent sa structure Gerbeaud
Géranium odorant Repousse moustiques et mouches grâce à son odeur de citron Futura Sciences
Œillet d’Inde Fait fuir les aleurodes et les pucerons; sécrète une substance qui paralyse les nématodes Futura Sciences
Souci Repousse les nématodes et les vers avec les racines; les fleurs éloignent les aleurodes et les doryphores Futura Sciences
Capucine Attire les pucerons éloignant ainsi de légumes sensibles; repousse aussi les punaises Futura Sciences
Lavande Éloigne fourmis et pucerons; peut être utilisée en purin comme insectifuge Futura Sciences
Tanaisie Repousse pucerons et fourmis; utilisée en purin contre vers du poireau et limaces Futura Sciences
Absinthe Repousse fourmis, chenilles, pucerons et teignes des poireaux; protège les rosiers des pucerons Futura Sciences

Companions planting dans le jardin forêt en permaculture : maximiser les synergies

jardin-foret-en-permaculture-compagnes

Cultiver sous et autour des arbres fruitiers

Dans la conception d’un jardin forêt en permaculture, le choix des plantes compagnes joue un rôle déterminant pour maximiser les synergies écologiques. Cette méthode de culture, basée sur l’association bénéfique de différentes espèces végétales, permet de créer un écosystème résilient où chaque plante contribue à l’équilibre et à la santé de l’ensemble. Cultiver sous et autour des arbres fruitiers, c’est imiter les strates d’une forêt naturelle, optimiser l’espace et les ressources, tout en favorisant la biodiversité.

“Synergie sous le cerisier”

Le rôle crucial des plantes compagnes dans un jardin forêt

Les plantes compagnes ne se contentent pas de cohabiter pacifiquement ; elles interagissent de manière à se protéger mutuellement des ravageurs, à améliorer la structure et la fertilité du sol, ou encore à attirer les pollinisateurs. Par exemple, certaines plantes émettent des substances répulsives pour les insectes nuisibles ou des odeurs qui masquent celles des plantes vulnérables. D’autres enrichissent le sol en azote, un nutriment essentiel pour la croissance des plantes, grâce à leur capacité à fixer l’azote de l’air dans le sol.

Alliacées et fraisiers : les alliés du cerisier

Les alliacées, telles que l’ail et l’oignon, sont des compagnons précieux pour de nombreux arbres fruitiers, y compris le cerisier. Leur présence au pied de ces arbres peut contribuer à éloigner certains ravageurs, grâce aux substances soufrées qu’elles émettent. En plus de leurs vertus répulsives, elles occupent peu d’espace et peuvent être plantées en bordure des parcelles ou directement sous l’arbre, sans entrer en compétition pour les ressources.

Les fraisiers, quant à eux, forment un excellent couvre-sol au pied des cerisiers. Leur capacité à s’étaler rapidement permet de limiter la croissance des mauvaises herbes, tout en maintenant un niveau d’humidité stable dans le sol. Les fraisiers contribuent également à la biodiversité du jardin, attirant les pollinisateurs et offrant une récolte savoureuse de fruits rouges.

“Un duo gagnant sous le cerisier”

L’association de ces plantes compagnes au pied des cerisiers et d’autres arbres fruitiers crée un micro-écosystème riche et dynamique, où les interactions entre les plantes renforcent la santé et la productivité de l’ensemble. Cette stratégie de plantation s’inscrit parfaitement dans les principes de la permaculture, où chaque élément du jardin est choisi et positionné de manière à contribuer à l’harmonie et à l’abondance du système.

En intégrant des plantes compagnes telles que les alliacées et les fraisiers dans votre jardin forêt, vous favorisez non seulement la santé de vos arbres fruitiers, mais vous enrichissez également votre jardin d’une diversité de saveurs et de textures. Cette approche holistique de la permaculture nous rappelle que, dans la nature, tout est connecté et que chaque plante, petit ou grand, joue un rôle essentiel dans l’équilibre de la vie.

En suivant ces principes de compagnonnage et en sélectionnant soigneusement vos plantes compagnes, vous transformez votre jardin en un lieu de production alimentaire durable et en un sanctuaire pour la biodiversité. Mais comment exactement ces principes s’appliquent-ils à d’autres aspects de votre jardin forêt, et quelles autres stratégies pouvez-vous employer pour encourager une croissance saine et abondante ? Découvrons-le dans la suite de notre exploration de la permaculture.

Plante Compagne Bienfaits Spécifiques Période de Plantation Conseils de Soins
Ail Repousse les ravageurs tels que les pucerons. Améliore le goût des fruits du cerisier. Automne pour une récolte d’été. Arroser en période de sécheresse. Éviter l’eau stagnante.
Oignon Détourne les insectes nuisibles et prévient les infections fongiques. Fin d’hiver/début du printemps. Maintenir le sol humide, mais pas détrempé. Pailler pour conserver l’humidité.
Fraisier Couvre-sol bénéfique qui maintient l’humidité du sol et limite les mauvaises herbes. Automne ou printemps. Paillage pour maintenir l’humidité et protéger des maladies. Soleil partiel préférable.

Vers l’autosuffisance et au-delà

Fruits et noisettes à volonté : l’abondance à votre portée

L’objectif ultime de la permaculture est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire tout en préservant et en enrichissant l’environnement naturel. Au cœur de ce paradigme se trouve le jardin forêt, un espace où l’abondance n’est pas un rêve mais une réalité tangible. Les arbres fruitiers à croissance rapide, tels que le pêcher et le figuier, ainsi que les noisetiers robustes, jouent un rôle clé dans la concrétisation de cette vision. En sélectionnant judicieusement ces espèces, non seulement pour leur rapidité de croissance mais aussi pour leur productivité et leur contribution écologique, nous pouvons jouir d’une diversité de fruits et de noisettes en quelques années seulement.

“Abondance partagée”

De l’observation à l’action : appliquer les principes de permaculture

L’application concrète des principes de permaculture dans la gestion de notre jardin forêt nous permet de passer de l’observation attentive de la nature à l’action réfléchie. Cela implique d’adopter une approche holistique dans la sélection des plantes, en prenant en compte non seulement leurs besoins individuels mais aussi leur potentiel à contribuer à l’écosystème global. La mise en place de stratégies telles que le companions planting et l’utilisation judicieuse de ressources naturelles favorise un cercle vertueux de croissance, de production et de régénération.

“Du sol à la table”

Inspirer la communauté : partager les savoirs et les récoltes

Le jardin forêt en permaculture n’est pas une île isolée ; c’est un phare de durabilité qui peut inspirer toute une communauté. En partageant les savoirs acquis, les techniques innovantes et les récoltes abondantes, nous pouvons encourager d’autres à emboîter le pas vers une agriculture respectueuse de la nature et réellement durable. Les initiatives telles que les ateliers de permaculture, les visites guidées de notre jardin forêt, ou encore la distribution de surplus de récolte renforcent les liens communautaires et propagent les valeurs de la permaculture à travers un réseau grandissant de passionnés et de pratiquants.

“Communauté et permaculture”

En poursuivant notre quête d’autosuffisance à travers la permaculture, nous ne nous contentons pas de nourrir nos corps ; nous nourrissons également nos esprits et nos communautés. Le jardin forêt devient alors plus qu’un simple espace de production alimentaire ; il est une source d’inspiration, un modèle de résilience et un témoignage vivant de ce que l’harmonie entre l’homme et la nature peut accomplir. C’est dans cet esprit de partage et d’échange que notre voyage en permaculture continue, ouvrant la voie à de nouvelles découvertes, à des innovations écologiques et à un avenir plus vert et plus juste pour tous.

Ressources et Initiatives Communautaires en Permaculture

Nom de l’Initiative Description Type d’Activité Localisation Lien Web
La Forêt Nourricière Organisme de recherche et de formation à la résilience alimentaire, écologique, économique et sociale. Propose des formations en permaculture, des accompagnements, et des publications. Formation en permaculture Simplé, Mayenne, France laforetnourriciere.org
Au Grès des Saisons Un jardin communautaire axé sur les principes de la permaculture visant à renforcer le lien social et partager les connaissances en jardinage. Jardinage collaboratif Le Grès, France augresdessaisons.org
Jardin Partagé en Permaculture de l’Orée du Bourg Projet de jardinage communautaire visant à promouvoir une alimentation saine, réduire l’empreinte carbone et favoriser la biodiversité. Jardinage collaboratif Sautron, France ecopole.org
Le jardin partagé de Sillegny Espace partagé où les habitants cultivent fruits et légumes sur des buttes de permaculture et partagent des moments conviviaux. Jardinage collaboratif Sillegny, France famillesrurales.org

Vous aimeriez aussi consulter :

Pour aller plus loin (ressources en anglais) :

  • “Forest Gardens: How to Create a Food Forest in Your Backyard” sur Grow Forage Cook Ferment propose une introduction aux jardins forestiers, expliquant comment différents types de plantes peuvent travailler ensemble dans ce qu’on appelle des guildes pour créer un jardin forestier dans votre propre espace. Des exemples concrets comme la guilde du cerisier illustrent comment démarrer votre propre jardin forestier (https://www.growforagecookferment.com).
  • Greenglobaltravel.com propose un guide “How to Design & Plant a Permaculture Food Forest Garden” qui plonge dans la conception basée sur la permaculture d’une forêt alimentaire, en mettant l’accent sur la diversité des plantes et des animaux et leur contribution mutuelle. Il explore les parties d’une forêt alimentaire, de l’overstory à la couche fongique, et discute de l’importance de planter avec le temps, l’espace et la fonction à l’esprit (https://greenglobaltravel.com).
  • Freepermaculture.com offre un article détaillé, “Permaculture Food Forest: How To Grow A Luxurious Garden”, qui fournit un aperçu des différentes couches dans une forêt alimentaire en permaculture, y compris les plantes comestibles, médicinales, et les fixateurs d’azote. Il souligne l’importance des guildes, des plantes compagnes, et des polycultures dans la conception d’un jardin forestier en permaculture (https://www.freepermaculture.com).

Ces ressources sont idéales pour ceux qui cherchent à approfondir leurs connaissances sur les jardins forestiers en permaculture et sur la sélection spécifique des arbres à planter dans un tel écosystème.

Articles similaires