Les 7 clés du jardin forêt productif – épisode 3

Les 7 clés du jardin forêt productif – épisode 3

À propos de l'auteur : marion dehay

Partagez cet article

Auteur

marion dehay

Partagez

Les 7 clés du jardin forêt productif

Dans sa vidéo Les 7 clés du jardin forêt productif, Franck Nathié met en avant 7 points essentiels pour créer des jardins multi-étagés à haut rendement. 

Convaincue que c’est par l’expérimentation qu’on apprend, je vous propose d’explorer en détail chacune de ces 7 clés en 7 épisodes, en les mettant en pratique avec des petits exercices concrets. L’idéal si vous avez votre propre terrain, c’est de le prendre comme référence : vous gagnerez du temps pour la suite de votre projet !

Je me prête à l’exercice également, pour illustrer les 7 conseils : je pars sur une parcelle de petite taille, avec un sol assez lourd et humide.

Chaque terrain, chaque biotope est différent, et chaque technique ne s’applique pas à tous les projets : le vôtre devra donc être adapté à vos contraintes. Alors à  vous de jouer, avec vos réalités de sol, climat, topographie…!

Comment commencer son jardin forêt? comment commencer son potager

Découvre les 7 conseils pour un potager ou un jardin forêt productif

Épisode 3 – Des chemins et sentiers faciles à entretenir

Dans l’épisode 2 Respecter la morphologie des plantes, nous avons dressé une organisation des plantes selon leurs strates, et selon leur diamètre à la taille “adulte”. L’exercice du jour portera sur l’organisation spatiale des accès à ces strates, afin de faciliter l’entretien et la circulation dans le jardin.

 

Comme l’explique Franck dans la vidéo  Les 7 clés du jardin forêt productif, il est souvent proposé en permaculture d’avoir une disposition plus “naturelle” des végétaux, à la manière d’une jungle, pleine de zigzag et de forme arrondies. 

Très fréquemment, il est vanté dans les livres et vidéos que le contexte de jungle est plus “beau” que la ligne droite, et qu’il serait un remède contre les parasites et maladies. Ces derniers auraient plus de difficultés à passer d’une plante à l’autre que dans un jardin rectiligne. Idée reçue ou réalité ? 

De nombreuses études du FIBL (Institut de recherche de l’agriculture biologique), du CTIFL (Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes) et les observations de Franck prouvent le contraire : les parasites et maladies n’ont aucun mal à retrouver les plantes même si elles sont organisées en jungle. Par contre, ce qui est certain, c’est qu’il est beaucoup plus compliqué de récolter et de circuler dans le jardin !

Et  l’expérience montre qu’aller tout droit d’un point A à un point B est plus rapide et moins coûteux en énergie que de devoir faire des détours pour contourner des obstacles. 

 

Les points de passage stratégiques (cabane à outils, points d’eau, compost) doivent donc être accessibles facilement et rapidement ! Privilégiez les circuits courts. Il sera également plus facile de s’y repérer, et cela facilitera les récoltes (à découvrir dans le prochain épisode !).

 

Exercice du jour : 

Faites un croquis rapide de votre jardin. Placez-y les éléments fixes, qui sont vos contraintes : maison, garage, terrasse, cabane à outils, points d’eau, clôtures, végétaux déjà existants, espace pour les enfants, …

Voici le plan de mon jardin pour exemple :

Permaculture : plan d'un jardin

Étape 1 : dessinez votre jardin à l’échelle, avec tous les éléments fixes (bâtiments, clôtures, haies, ouvertures, points d’eau, …)

Ajoutez ensuite les arbres que vous avez défini dans l’épisode 1, en fonction de leurs strates et de leur étalement. Ils pourront être représentés par des cercles de différents diamètres, à placer pour les plus grands au nord et pour les plus petits au sud.

Permaculture : placement des arbres au plan d'un jardin

Étape 2 : placez les cercles représentant vos arbres sur votre plan

Puis tracez enfin des chemins rectilignes le long des voies de circulation que vous devrez emprunter régulièrement entre les différents espaces. Cela délimitera les sentiers à mettre en place. 

Permaculture : placement des chemins au plan d'un jardin

Étape 3 : placez des bandes pour matérialiser les chemins qui seront empruntés régulièrement

Rien n’empêche ensuite d’amener des arrondis pour l’aspect esthétique, mais rappelez-vous que pour porter les arrosoirs, vous serez ravis d’aller facilement de la réserve d’eau au potager !

 

Le plan des voies de circulation de votre jardin est fait ? Parfait ! 

Rendez-vous donc avec le conseil n°4 au prochain épisode, pour y intégrer la disposition des autres plantes que vous aurez choisi d’installer, notamment celles des strates 5 (lianes), 3 (taillis et buissons bas), 2 (couvre-sols hauts et bas) et 1 (plantes de sous -sol) !

Qui ne se plante pas n’a aucune chance de pousser !

Marion Dehay, membre active de la Forêt nourricière

Comment commencer son jardin forêt? comment commencer son potager

Découvre les 7 conseils pour un potager ou un jardin forêt productif

Pour en savoir plus :

Retrouvez plus d’informations sur  ces 7 clés par ici !

[hfe_template id=’23950′]

Articles similaires